Articles Spirou

La Naissance de Yoko Tsuno

Voici un article tiré du journal Spirou N°2132. Il date du 22 février 1979 et est signé de Fantasio, c’était à l’époque la sortie de la Lumière d’Ixo.Signalons au passage, un doute sur Monsieur Bouffu de Francis Bertrand, cité dans cet article, il s’agit plutôt de Monsieur Bouchu. Merci à Renaud, pour cet article.

Quelques chiffres : 1933, naissance de Roger Leloup à Verviers (Belgique). Etudes d’arts décoratifs et de dessin publicitaire. 1955 : il entre au studio Hergé. 14 années : pendant lesquelles il collabore aux séries « Tintin » et « Alix ». 1968 : pendant la nuit de Noël, il crayonne un personnage. C’est la
première esquisse de Yoko Tsuno. 1969 : départ du studio Hergé. Collaborations avec Francis Bertrand (« M. Bouffu », « Les Penseurs de Rodin » pour le journal J2), et Peyo, dont il anime les personnages de Jacky et Célestin, ceux-là mêmes dont vous avez pu lire les aventures dessinées par Walthéry.1970 première aventure de Yoko sur scénario de
Maurice Tillieux.
?
J’ai presque honte à vous présenter Roger Leloup. Devrais-je encore insister sur son sens du détail vrai, de la vraisemblance des scénarios, de la méticulosité des décors ? Il ne s’agit pas de se perdre dans des exercices d’autosatisfaction spiroutienne. Quelques documents valent mieux que toutes les phrases, les rétrospectives ennuyeuses.
Roger Leloup: «Alors que je dessinais “Jacky et Célestin”, j’avais créé le personnage d’un Japonais bète et adipeux. Il avait inventé une araignée volante (thème dont je me suis servi plus tard pour les aventures de Yoko) ; il ne savait qu’en faire et Jacky se proposait de l’aider. Mais il manquait un élément de liaison entre le Japonais et mes héros : je lui adjoignis une s?ur. C’était l’ancêtre de Yoko, dont le nom m’a été inspiré par l’actrice de cinéma Yoko Tani. »
«A la Noël 1968, mes enfants souffraient d’une intoxication alimentaire. Un réveillon raté. J’ai crayonné un personnage : Yoko. Un an plus tard, à la veille de Noël, Monsieur Dupuis a accepté qu’elle devienne une héroïne du journal de Spirou. Le 24 septembre 1970, elle débutait sa carrière ! »
o Suite page 55.

Pages : 1 2

C'est Moi

4 commentaires

  • petrushka

    Mrci à Renaud et à “Yoko” Merci à tous… Tout ce qui est écrit est exact… Un seul regret à la redécouverte d’un nom: Maurice Tilleux… C’était un homme merveilleux qui nous a bien soutenus.

    jOYEUX NOËL A TOUT LE MONDE…

    YOKO… ROGER… et EMILIA

  • Ancien membre

    Joyeux anniversaire Yoko !

    Je rend egalement hommage a Tilleux. Roger a tres certainement des souvenirs professionels, moi je pense tout d’abord a Gil Jourdan. …et si je ne dis pas de betise Dupuis lui avis demande de cautioner les premiers pas de Natacha…collabaoration d’un pro affirme avec un p’tit jeune de l’epoque qui etais Walthery.

    Y’a eu Cesar et la ribambelle aussi. Que de souvenirs !J’avais la chance de frequenter une excellente bibliotheque dans mon enfance. Ils avaient la totale…Je ne pense pas qu’elle doit encore exister. Bibliotheque de la paroisse du Sacre-Coeur a Tournai….De la vient mon virus BD.

  • frac

    Pour moi, Yoko est née le jour où je l’ai découverte, un jour de 1977, sans doute, dans le rayon BD d’un hypermarché. Yoko renaît à chaque fois que quelqu’un la découvre pour la première fois et c’est peut-être pour cela qu’elle reste toujours jeune !!! (à l’époque, c’était une adulte, j’étais enfant, maintenant, c’est une jeune, je suis bien plus vieux qu’elle… aaarrrgh !smiley ). Pour reprendre un commentaire lu à propos d’une autre livre (Le seigneur des anneaux), j’ai envie de dire, moi aussi : “J’envie celui ou celle qui ouvrira ce livre pour la première fois et découvrira l’univers étonnant de richesse de Yoko Tsuno”. smiley
    frac
    Un proverbe chinois dit qu’en général, quand on n’a plus rien à dire, on cite un proverbe chinois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *