Interview de Vittorio Léonardo

Article posté par ΨYoko.
Paru le jeudi 23 mars 2006 à 02:54
Vu 2949 fois.

Interview de Vittorio Léonardo



Il s'agit d'une interview faite par un de nos membres, à savoir Raphys2002 à Hornu en Belgique Le 18 mars 2006. Raphys, s'est improvisé reporter (ou peut-être c'est sa vocation). C'est une petite interview mais, très précieuse car c'est la première exclusivement pour le site! Pour votre information Vittorio Léonardo et  son équipe, ont mis en couleur nos Yoko Tsuno depuis 1970.

La colorisation était faite à la gouache, par Béatrice jusqu'à l'Astrologue de Bruges. A partir de la « La porte des âmes », les planches sont colorisées à l'ordinateur.

Pour connaître un peu mieux Vittorio voici une page de nos amis de la Bédéthèque


Interview de Vittorio Léonardo


Raphael Duleu - Pouvez vous, vous présenter et dire votre parcours professionnel ?

Vittorio Léonardo - Je suis Vittorio Leonardo, ami de Roger, coloriste historique des grands dessinateurs des éd. Dupuis des années 60. Je suis le suis devenu par libre choix et par amour de la couleur et des techniques d'imprimerie. J'ai commencé par le scénario et le dessin d'une série restée sans suite: Barbotine. J'ai fait mon apprentissage de la BD d'abord en autodidacte, puis j'ai rencontré Morris, Remacle, Franquin, qui m'ont conseillé. Mon métier de retoucheur chromiste en imprimerie et ma longue pratique de la peinture m'ont amené par après à mettre en couleurs les bandes dessinées de mes collègues! A mes débuts, mes couleurs ont été tellement appréciées par les dessinateurs et la rédaction de Spirou que M. Paul Dupuis à décidé de me confier les mises ne couleurs de toutes les séries de son édition! J'ai ainsi mis en couleurs les premières pages de Yoko Tsuno!

R.D. - Quel est le processus de la colorisation d'une bd et plus précisément, sur un album de Yoko Tsuno?

V.L. - Roger fait son dessin en noir et blanc, puis fait une maquette couleurs sur une photocopie. Ensuite, par ordinateur, je fais une mise au net des couleurs.

R.D. - De nos jours la colorisation se fait donc par ordinateur, est ce que la gouache ne vous manque pas de trop ??

V.L. - Non non non du tout !!! la gouache ne me manque pas du tout, par ordinateur tout est devenu plus simple et plus précis, et les possibilités de nuances sont infinies! Ceci dit, je fais de temps en temps des peintures à l'huile.

R.D. - avez-vous un souhait pour votre avenir ?

V.L. - J'aimerai consacrer un plus grand nombre d'heures à l'écriture de scénario.

R.D. - un petit mot pour nos amis Yokotsuniens ?

V.L. - Ils ne savent pas la chance qu'ils ont de pouvoir lire les BD de Yoko tsuno , avec des personnages si vrais, si authentiques, venus du fond du coeur de Roger: il les fait vivre, les fait vibrer. Il s'implique énormément dans son travail afin qu'ils prennent vie... si Roger fait souffrir un de ses personnages, il souffre également... Sa bande dessinée n'a pas le but commercial de bien d'autres: Roger la fait par amour.      

R.D. - Merci beaucoup pour votre gentillesse, et à bientôt !!  

Interview réalisée par Raphael Duleu alias Raphys2002

[ Imprimer cet article ]

>>Masquer les commentaires [3]

Commentaire n°3/3

Remonter Posté le 18/04/2006 par Ek

 
Merci pour cette interview qui nous fait pénétrer un peu plus encore dans l'univers qui nourrit notre amour de la plus jolie des asiatiques de papier. Merci.
 
avatar

Grandir avec Yoko...

Commentaire n°2/3

Remonter Posté le 15/04/2006 par loricaire

 
Il est émouvant le petit mot adressé aux Yokotsuniens. Merci Raphael de nous le partager.
 
avatar

Commentaire n°1/3

Remonter Posté le 30/03/2006 par ΩCherrydean

 
Merci Raphys d'avoir pris l'initiative de faire cette entrevue. C'est très apprécié.
 
avatar

Deux roses sur une branche... la première se fana et mourut... l'autre n'y survécut...