L'engin

Aigle Rouge
Aigle Rouge
L'Aigle Rouge ainsi appelé dans le Maléfice de Améthyste est sans doute inspiré par le Kalinin K-7. Cet avion soviétique des années 30 ne restera qu'au stade de prototype, malgré toutes les innovations techniques utilisé pour sa construction. La conception commença en 1928 et les premiers essais en soufflerie se feront en 1929. "Tout est dans l'aile" telle était la philosophie de son concepteur, Konstantin Alekseevich Kalinin, pour cet avion. Les mécaniciens de bords pouvaient marcher jusqu'aux moteurs et intervenir dessus en plein vol. On montait à bord, par le train d’atterrissage gauche, où il y avait une porte et un escalier qui permettait d’accéder directement à l’intérieur de l'aile. Cet avion devait être polyvalent, civil ou militaire, dans ça version civile il aurait put transporter 128 passager à 5000km . Pour la motorisation, six moteur BMW "Hornet" étaient prévus au départ, mais ils furent finalement remplacés par des Mikouline M-34, moins puissants, il fallu donc ajouter un septième moteur situé, au milieu de l'aile, sur le bord de fuite. Cela a eu pour conséquence d'augmenter les vibrations et les turbulences. La construction de l'appareil était prévue au Kharkov Aviation Factory situé au sud de Kiev en Ukraine. Il n'existait, à l’époque, aucun hangar suffisamment grand pour son assemblage, il fallu donc en construire un. Le prototype fut construit en 9 mois et le premier vol réel eu lieu le 21 août 1932. Son concepteur Kalinin faisait partie de l'équipage.

Le 30 novembre 1933, lors de son onzième vol d'essai, suite à un problème technique le K-7 plongea brusquement d'une altitude d'environ 300m, s’écrasa et pris feu. 15 personnes périront sur les 20 membres d'équipage.
Malgré ce tragique accident 2 appareils furent commandés pour une livraison prévu en 1935. La fabrication fut stoppée par un changement d'orientation de l'aviation soviétique qui abandonna, un temps, ce type d'avion lourd.

Roger Leloup à pris quelques libertés pour l'Aigle rouge. D'abord le septième moteur est situé sous le nez de l'avion, ce qui réduit fortement les vibrations et turbulences, l'emplacement du moteur arrière est remplacé par une cabine. Ensuite l'aigle rouge est un hydravion ce que n'est pas le K-7 bien que ses énormes trains d’atterrissage ressemblent à des flotteurs. Notez que les photos du K-7 qui existent sur internet sont plutôt rares et de très mauvaise qualité.

Caractéristiques
Equipage : minimum 11 personnes.
Longueur : 28 m.
Envergure : 53 m.
Hauteur: 12.4m.
Surface alaire: 454 m².
Poids à vide : 24400 kg.
Poids en charge: 38000 kg.
Moteur : 7 Mikulin AM-34F V12 de 750 ch chacun.
Vitesse Max : 225 km/h. Plafond : 4,000 m.

Aigle Rouge

Aigle Rouge

Aigle Rouge


Retour aux engins de la catégorie Les avions

Retour à la liste des engins
Retour à la liste des albums