Forum : Masquer l’entête

Accès rapide :



Effectuer une Recherche avancée OU


Poème  [158 réponses]

puce Index du Forum  » Café philosophique



Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien mardi 6 septembre 2011 à 10:49  
Et oui, le surréalisme ! Plus en évocation subconsciente qu'en exercice stylistique calculé. Ces quelques vers sont sortis de mon imagination un soir où je broyais un peu de noir, mais rien de grave, rassurez-vous. J'aime bien le surréalisme et la littérature, et bien que cela ne soit pas du tout mon domaine je lorgne depuis un certain temps sur les volumes d'André Breton (Collection la Pléiade, quoi d'autre?) et leur achat éventuel. Mais là n'est pas le sujet.

Petit jeu : Avez-vous fait le rapprochement dans mon poème avec un autre surréaliste que j'évoque ? Un musicien pour être précis, que j'affectionne !

Onago
starsj1.png
Archange de Vinéa


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1395
Inscrit(e) le: 22 novembre 2010
Imprimer Permalien mardi 6 septembre 2011 à 11:06  
Ca sent le nouveau jeu (trouver le musicien qui a inspiré ...)

Moi je trouvais que ça avait un petit côté "haïku" dans le rythme. (Les puristes me diront que cela n'a rien à voir avec le haïku, mais tant pis)

Pour revenir à ton musicien, est il contemporain? Le premier nom qui me viendrait serait du style Alain Bashung ...
I asked of life: “What have you to give me? The answer came: “What have you to offer?”

cehel2
starsj4.png
Forge du Vulcain


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3684
Inscrit(e) le: 22 mai 2006
Imprimer Permalien mardi 6 septembre 2011 à 11:31  
Erik Satie ?
Édité 1 fois - Dernière édition: 06/09/2011 à 11:33 Par cehel2.

"Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense."
(Christian Bobin)

E-mail Anti-spam AIM

Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien mardi 6 septembre 2011 à 11:38  
Quelle réponse rapide ! Et en plus c'est exact...

Mon petit poème fait en effet référence à Erik Satie, par l'évocation de Biqui.

Le 18 janvier 1893, commence une relation amoureuse avec l’artiste peintre Suzanne Valadon. Bien qu’il l’ait demandée en mariage après leur première nuit, le mariage n’aura jamais lieu, mais Valadon s’installe rue Cortot dans une chambre près de Satie qui, dans sa passion pour elle, l’appelle sa « Biqui ». Il rédige des notes enflammées sur « tout son être, ses beaux yeux, ses mains douces et ses pieds minuscules » et compose à son intention ses Danses Gothiques tandis qu’elle réalise son portrait. Cinq mois plus tard, le 20 juin, leur rupture brisera Satie « avec une solitude glaciale remplissant la tête de vide et le cœur de tristesse ». On ne lui connaît aucune autre relation sentimentale sérieuse et avouée. Comme pour se punir lui-même, il compose Vexations, un thème construit à partir d’une mélodie courte, qu’il faut répéter 840 fois, selon ses notes. Des compositeurs comme John Cage ou Thomas Bloch jouent la pièce dans son intégralité durant presque 20 heures. (Source: Wikipedia)

Cette évocation est limpide dans le cadre du mini-poème que j'ai composé, vu son contexte. Il n'est pas éloigné non plus de l'idée véhiculée par La Dame aux Camélias que je viens de terminer (cf ma petite critique littéraire postée à l'instant sur ce même forum).

Gaby
stars2.png
Frontière de la vie


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 29
Inscrit(e) le: 06 juin 2007
Imprimer Permalien dimanche 7 avril 2013 à 00:23  
J'ai vu deux poèmes au musée des beaux-arts de Montréal que j'aimerais partager.

La danseuse

J'ai vu passer la danseuse russe
Enroulée dans le manteau d'hermine.
Elle valse encore, tangue encore,
Sans musique et sans rien à ses pieds.
La petite fille aux allumettes a pris dix ans d'un coup,
Elle a un peu perdu la tête!
Entre rêve et réalité le fossé s'est encore élargi,
Comme une bulle de champagne, sa vie s'évapore dans l'atmosphère...
Mais dans L'abîme de sa pupille je vois s'ouvrir le rideau rouge.
Oui... Tout au fond de sa pupille,
C'est l'opéra dans la lumière!

Le deuxième poème n'a pas de titre.

Endormies l'une dans l'autre
La madone et l'enfant rêvent.
Autour d'elles le monde continue à courir
Il s'affole, il s'agite.
Ses ombres me bousculent,
Alors je me blottis au plus près de la mère.
On dirait qu'une statue me berce dans ses bras!
Une statue qui bouillonne, qui vit pour sa petite...
Une statue, toutefois, dont le socle s'effrite.
Cool!

E-mail Anti-spam

MICH
starsj1.png
Archange de Vinéa


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1281
Inscrit(e) le: 21 novembre 2011
Imprimer Permalien lundi 8 avril 2013 à 16:22  
De nous....à vous
---------------------

Ils ont dû traverser l'atlantique
Pour secouer ce bien joli sujet
Amis de France, de Suisse ou de Belgique
Et petits chardons écossais
Ce que le Canada vous offre en ce frileux printemps
Sont des bouquets de mots
Des lettres qui bourgeonnent
Remercions Gaby pour ces beaux compliments
D'aussi loin qu'ils nous viennent, ils sont enchantements
Et si chez nous les fleurs
Boudent un peu les couleurs
Souhaitons que chez vous
Elles réchauffent vos c½urs
Édité 1 fois - Dernière édition: 08/04/2013 à 20:02 Par MICH.

Que la force soit avec vous.....à jamais.

"Quand au bout de la nuit,j'entrevois la flamme d'une amitié,je vole m'y brûler les ailes"
(Yoko)

AIKIDO
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 484
Inscrit(e) le: 30 novembre 2008
Imprimer Permalien jeudi 11 avril 2013 à 21:13  
Sei nata sul fianco di una collina


Sei nata sul fianco di una collina
che guarda un mare antico,
di storia e di miti.
Hai visto sopra di te
il cielo incandescente d’estate.
Hai avuto le carezze
del vento tiepido e salmastro.
Sei stata baciata dall’Astro
che ti ha donato il suo colore.
Giorno dopo giorno
hai racchiuso in te
la forza di quella terra ardente.
Hai udito parole
e visto gesti immutabili,
riti eterni dello scorrere del tempo.
Hai protetto, gelosa,
il tuo cuore dolce.
Oramai cresciuta ti hanno strappata
dal tuo piccolo mondo.
Adesso t’illumina solo la fredda luce
di tanti piccoli soli appesi.
Ed ora cosa ne è di te?
Avvizzita, inutile ormai.
Gettata in una bocca buia
che puzza di morte.
Schiacciata contro i compagni di sventura
ognuno con le proprie storie,
ma senza memoria di loro.
Un mostro giallo dai denti di ferro
sarà il tuo becchino
e non avrai commiato alcuno
nella gelida tomba,
ossario di vita quotidiana.
Addio buccia d’arancia!




Tu es né sur le côté d'une colline


Tu es né sur le côté d'une colline
regardant une ancienne mer,
de l'histoire et du mythe.
Tu as vu ci-dessus, de toi
le ciel incandescent en été.
Tu as eu les caresses
du vent chaud et saumâtre.
Tu as été enluminée par l'Astre
qu'il t'a donné sa couleur.
Jour après jour
tu as renfermé en toi
la force de celle terre ardent.
Tu as entendu les mots
et vus gestes immuables,
rites éternels de passage du temps.
Tu as protégé, jaloux,
ton coeur doux.
Désormais grandi t'ont déchiré
de ton petit monde.
Maintenant, t'éclaire seulement la lumière froide
de nombreux petits soleils suspendus.
Et maintenant, que deviendras-tu?
Flétri, inutile désormais.
Jeté dans une bouche sombre
qui sent de mort.
Écrasé contre compagnons d'infortune
chacun avec leurs propres histoires,
mais sans leur mémoire.
Un monstre jaune avec dents de fer
sera ton croque-mort
et tu n'auras pas adieu aucun
dans le tombeau de glace,
ossuaire de la vie quotidienne.
Adieu peau d'orange!


Je l'ai écrite un jour d'hiver pendant le travaille.
Pardonnez-moi pour la traduction bien sur médiocre.
C'est pour ça que je l'ai posté aussi en italien.
Peut-être que ainsi seras plus facile tous comprendre.

Édité 5 fois - Dernière édition: 20/04/2013 à 08:54 Par AIKIDO.

L'homme qui a perdu la joie de rêver, a perdu la joie de vivre!

cehel2
starsj4.png
Forge du Vulcain


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3684
Inscrit(e) le: 22 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 12 avril 2013 à 16:42  
C'est d'une sensibilité que toi seul peut avoir... C'est très, très beau et imagé ! smiley s1g3agbjg3ag.gif Et dire que c'est durant une pause de travail que tu as composé ce poême...

Peut-être que la couleur bleue du texte serait à revoir pour qu'on lise plus facilement. Et si tu veux des corrections en français...

"Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense."
(Christian Bobin)

E-mail Anti-spam AIM

AIKIDO
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 484
Inscrit(e) le: 30 novembre 2008
Imprimer Permalien vendredi 12 avril 2013 à 19:23  
Merci cehel2! Et aussi a MICH. smiley sg23gjapg23g.gif smiley sg23gjapg23g.gif
Alors j'en posterai encore plus avant, après les avoir traduite
au mieux que je peux. smiley sg23grireg23g.gif


L'homme qui a perdu la joie de rêver, a perdu la joie de vivre!

MICH
starsj1.png
Archange de Vinéa


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1281
Inscrit(e) le: 21 novembre 2011
Imprimer Permalien samedi 13 avril 2013 à 16:31  
Adaptation libre et petites corrections.
----------------------------------------

Tu es né sur le côté d'une colline Tu es née sur le flanc d'une colline


Tu es né sur le côté d'une colline Tu es née sur le flanc d'une colline
regardant une ancienne mer,
de l'histoire et du mythe.d'histoires et de mythes
Tu as vu ci-dessus, de toi Tu as vu au-dessus de toi
le ciel incandescent en été.Le ciel incandescent l'été
Tu as eu les caresses Tu as reçu les caresses
du vent chaud et saumâtre.
Tu as été(baisée) enluminée de l'Astre Tu as été(baisée) enluminée par l'astre
qu'il t'a donné sa couleur.qui t'a donné sa couleur
Jour après jour
tu as renfermé en toi
la force de celle terre ardent.la force de cette terre ardente
Tu as entendu les mots
et vus gestes immuables,et vu les gestes immuables
rites éternels de passage du temps.
Tu as protégé, jaloux,tu as protégée,jalouse
ton coeur doux.
Désormais grandi t'ont déchiré désormais grande,ils t'ont arrachée
de ton petit monde.à ton petit monde
Maintenant, t'éclaire seulement la lumière froide
de nombreux petits soleils suspendus.
Et maintenant, que deviendras-tu?
Flétri, inutile désormais.flétrie,inutile désormais
Jeté dans une bouche sombre jetée dans une bouche sombre
qui sent de mort.qui sent la mort
Écrasé contre compagnons d'infortune écrasée contre des compagnons d'infortune
chacun avec leurs propres histoires,
mais sans leur mémoire.
Un monstre jaune avec dents de fer un monstre jaune aux dents de fer
sera ton croque-mort
et tu n'auras pas adieu aucun et tu n'auras aucun adieu
dans le tombeau de glace,
ossuaire de la vie quotidienne.
Adieu peau d'orange!

J'ai un peu changé car la peau d'orange est féminine!

ps: J'ai mis le participe litigieux entre parenthèse pour la bonne compréhension des posts
suivants.
Édité 2 fois - Dernière édition: 21/04/2013 à 08:24 Par MICH.

Que la force soit avec vous.....à jamais.

"Quand au bout de la nuit,j'entrevois la flamme d'une amitié,je vole m'y brûler les ailes"
(Yoko)

AIKIDO
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 484
Inscrit(e) le: 30 novembre 2008
Imprimer Permalien samedi 13 avril 2013 à 17:31  
Merci MICH!! smiley sg23gjapg23g.gif Je crois que c'est parfaite. smiley s1g3agbjg3ag.gif


L'homme qui a perdu la joie de rêver, a perdu la joie de vivre!

Gaby
stars2.png
Frontière de la vie


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 29
Inscrit(e) le: 06 juin 2007
Imprimer Permalien mardi 16 avril 2013 à 23:16  
Super ton poème Aidiko. Je n'aurais jamais cru que l'idée de mettre un sujet comme un poème
aurait pu avoir de grande répercussion. Comme on dit les petites idées aussi banales soit-il
peut aller loin.
Cool!

E-mail Anti-spam

AIKIDO
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 484
Inscrit(e) le: 30 novembre 2008
Imprimer Permalien jeudi 18 avril 2013 à 22:06  
Merci Gaby! Peut-être que l'homme a besoin de la poésie. Je crois
que la poésie c'est la nourriture de l'esprit. Et aujourd'hui en
ces temps sombres nous avons besoin d'une lumière que éclaire,
d'un feu que rechauffe, de la musique des mots, pour rêver encore
et croire au futur. J'attends la tien. Ciao!
L'homme qui a perdu la joie de rêver, a perdu la joie de vivre!

Emilia
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 433
Inscrit(e) le: 06 janvier 2006
Imprimer Permalien vendredi 19 avril 2013 à 10:58  
Très beau Aïkido... mais quand tu dis :"Sei stata baciata dall’Astro"
C'est bien "tu as été embrassée par l'astre (traduction prudente de Google) et non b...comme le traduit avec gentillesse notre ami Mich... Il y a des termes qui ont hélas pris des significations multiples hors poésie et il est bon parfois d'interpréter le sens des mots en évitant certains ...Moi j'aurais dit ici "Tu a été enluminée par l'astre qui t'a donné sa couleur"

Amicalement
Emilia

Édité 5 fois - Dernière édition: 19/04/2013 à 11:12 Par Emilia.

image


Visiter son site

MICH
starsj1.png
Archange de Vinéa


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1281
Inscrit(e) le: 21 novembre 2011
Imprimer Permalien vendredi 19 avril 2013 à 13:47  
Heuu...Oui Emilia..ce terme me mettait aussi.. disons...un peu mal à l'aise.
Le fait est que si l'on recherche b----- sur Google,ce n'est pas sur sa définition première, qui n'a rien de choquante, que l'on tombe!
Mais je ne trouvais rien pour le remplacer que réchauffée ou illuminée ce qui trahissait un peu le sens.
Mais il est vrai qu'en en poésie on peut interpréter.

Enluminée...c'est très bien.

Dangereuse la langue française.. et je suis à peu près certain qu'Aikido qui est d'expression italienne n'y a vu lui aucune malice.


On peut aussi noter que ce terme(dans son usage un peu hardi) est entré dans les conversations courantes...personnellement il ne me plaît pas,je le trouve trop brutal, trop vulgaire et Dieu sait que je ne suis pas bégueule.
Tout dépend du contexte aussi.

On peut souligner son utilisation dans l'expression" se faire avoir..se faire rouler"

Tout ceci pour qu'AIKIDO comprenne bien que l'usage qu'il en avait fait est tout à fait correct...mais que son emploi est devenu légèrement péjoratif.

Encore une chose.
Tu me fait trop d'honneur en me qualifiant de traducteur. Je n'ai pas ce talent.
Je n'ai fait que mettre au féminin ce qui devait l'être et adapter quelque peu certaines tournures.

Bisous à toi....et ça...c'est correct smiley sg3bgg29g.gif
Édité 2 fois - Dernière édition: 19/04/2013 à 16:44 Par MICH.

Que la force soit avec vous.....à jamais.

"Quand au bout de la nuit,j'entrevois la flamme d'une amitié,je vole m'y brûler les ailes"
(Yoko)

AIKIDO
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 484
Inscrit(e) le: 30 novembre 2008
Imprimer Permalien samedi 20 avril 2013 à 08:26  
Ciao! Je suis allé à voir sur mon dico les plusieurs significations en français
de le mot b.. et maintenant j'ai compris. smiley sg3ag@.gif
Pardonnez-moi. En italien on n'a pas aussi ce signification et bien sur que ne voulais
pas dire ainsi. Merci Emilia et MICH de votre aide.

J'ai lu aussi sur mon dico que pour dire:
"una collina baciata dal sole"
on peut dire en Français: "une colline baignée de soleil"

Moi j'ai pensé de corriger seulement le mot en français avec enluminée.

Merci encore!
Édité 1 fois - Dernière édition: 20/04/2013 à 08:54 Par AIKIDO.

L'homme qui a perdu la joie de rêver, a perdu la joie de vivre!

MICH
starsj1.png
Archange de Vinéa


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1281
Inscrit(e) le: 21 novembre 2011
Imprimer Permalien mercredi 5 juin 2013 à 17:16  
Quelque chose...une plage,une colline,une place etccc baignées de soleil sont très courantes et très correctes en français.
Mais cela ne "collait" pas bien avec ta phrase.

Enluminée est plus joli (dans ce cas)

J'ai changé également.

Un exemple:"Aujourd'hui ma pelouse est baignée de soleil...mais le vent est drôlement froid" smiley sg23grireg23g.gif








Demain,en Belgique, c'est la fête des mères et donc...

Le petit compliment
--------------------------

Je suis un petit compliment.
Bien sage, bien convenable.
Lisible pas des enfants.
Tout à fait publiable.

Ils se sont démenés pour bien me façonner.
Maintenant je suis prêt à être déclamé.
Je ne suis pas à l'aise,je vais être jugé.
J'ouvre le rideau rouge,allons,courage,j'y vais.

"En ce beau jour de mai."
"Petite maman chérie."
"C'est le temps du muguet."
"Et des roses fleuries."
"Je t'offre ce bouquet."
"Composé avec c½ur."
"Puisse-t-il,ce serait gai."
"Suffire à ton bonheur."

Et refermant la carte.
Où il m'avait écrit.
Le petit se dit "Ouf"
Je m'en suis bien sorti.

smiley sg3bgg29g.gif



Tiens, tant que nous y sommes un hommage aux mamans à travers une partie de celles de la série.

A Yoko d'abord, maman de c½ur Ô combien. A Mme Tsuno que Yoko doit faire trembler souvent!
A Olga qui doit beaucoup aimer Emilia et qui ne peut remplacer sa vraie maman.Ce doit être ingrat pour elle. A Eva qui deviendra la maman de la fille de son papa!
A Syndâ qui retrouvera ses deux jumelles plus tout fait les mêmes.
A Lin-Po qui pleurait pour le c½ur d'une fillette qu'elle ne connaissait même pas et dont à l'exemple de Yoko elle fera SA fille.
Et a combien d'autres, terriennes et vinéennes qui dans des situations souvent dramatiques ont su donner leur tendresse à des enfants qui n'étaient parfois pas les leurs.

Merci les maman(s)




En rapport avec le jeux "C'est qui?" voici une petite chanson/poème écrit et composé par
Alioune,ancien résident du centre pour demandeur d'asile de Gembloux(petite ville belge)qui fermera ses portes le 30 juin.

Cette croix, elle est rouge mais n'est pas tachée de sang.
Cette croix, elle est rouge pour ne plus faire couler le sang.
C'est une croix présente pour les innocents.
Et cette croix se donne à cent pour cent.
Nuit et jour sans relâche.
Elle se donne pour réanimer ces c½urs que l'espoir a quittés.

Welcome in redcross
Welcolme in Gembloux

Des peuples déplacés, des femmes forcées à se marier.
Des terres qui ont tremblé, des militaires blessés.
Des familles dispersées, des enfants abandonnés.
Elle est toujours prête à leur tendre la main.
Car nuit et jour sans relâche.
Elle se donne pour réanimer ces c½urs que l'espoir a quittés.

Welcome in redcross
Welcome in Gembloux

Bon vent à lui et si cette escale a pu lui servir de tremplin... tant mieux.



Édité 12 fois - Dernière édition: 05/06/2013 à 20:07 Par MICH.

Que la force soit avec vous.....à jamais.

"Quand au bout de la nuit,j'entrevois la flamme d'une amitié,je vole m'y brûler les ailes"
(Yoko)

Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien mercredi 20 novembre 2013 à 07:43  
Dans le train, vers Genève, samedi 9 novembre 2013
Automne, Rimbaud, rêve insatiable.

Jean’s

Douceur bleue, fièvre pâle
Courbes insatiables nonchalantes et violentes
Un filet rouge file son train
J’imagine, image dans son jeans
La lourdeur de la tangente
La douceur de la sécante
Peines inachevées
Ecartées
Enchâssées
Dans le rêve sombre de l’illusoire
Et le magma bouillonnant
Qui sommeille en moi.


Smack

Smack, pop, mac,
Ma merveille,
Flaque, floc, brille,
Mon miroir,
Le soleil
Et
Le nuage
Sont là



Cycle 3

Rouges cendres d’automne
Vertes créatures de l’humus
La saison décadente
Etend ses bras et pleure
D’amour décomposé
Morbide renouveau
Il fait beau.

Poème  [158 réponses]



puce Index du Forum  » Café philosophique