Forum : Masquer l’entête

Accès rapide :



Effectuer une Recherche avancée OU


poésie et acrostiches  [113 réponses]

puce Index du Forum  » Forum Yoko Tsuno



cehel2
starsj4.png
Forge du Vulcain


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3684
Inscrit(e) le: 22 mai 2006
Imprimer Permalien lundi 30 mai 2011 à 10:35  
Poésie bien écrite avec du talent ! Personnellement je préfère Cécilia ... smiley sg23gokg23g.gif

"Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense."
(Christian Bobin)

E-mail Anti-spam AIM

Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien lundi 30 mai 2011 à 10:40  

Citation de cehel2 :
Personnellement je préfère Cécilia ...



L'acrostiche pour Cécilia ou elle-même ?

cehel2
starsj4.png
Forge du Vulcain


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3684
Inscrit(e) le: 22 mai 2006
Imprimer Permalien lundi 30 mai 2011 à 10:50  
Cécilia je l'aime bien en tant que personnage, ça c'est sûr... mais je désignais son acrostiche !! smiley sg23gclinoeilg23g.gif

Edité lundi 30 mai 2011 : 10:56 par cehel2
"Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense."
(Christian Bobin)

E-mail Anti-spam AIM

ΩCherrydean
Modérateur
starsr6.png


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 4396
Inscrit(e) le: 07 juillet 2005
Imprimer Permalien samedi 4 juin 2011 à 16:15  
C'est bien, Atlas. Et ce sujet méritait d'être sorti du grenier.
Deux roses sur une branche... la première se fana et mourut... l'autre n'y survécut...

Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien jeudi 30 juin 2011 à 23:42  
Merci Cherrydean, et tu as raison sur ce dernier point.

Sur le thème de Yoko et son univers, j'ai composé un petit poème dans la section "jeux", où il s'agissait de glisser les dix mots suivants : Sourire, Pluie, Guerre, Espérance, Futur, Enfants, S'écouler, Saule, Orange, Télé.

Je le recopie ici, car il est dédié à Monya, ainsi qu'aux enfants qui lisent Yoko Tsuno.


Sourire des enfants, espérance du futur.

Dans un futur lointain la vie s'était éteinte.
La guerre avait fait rage, la bombe avait sauté
Sous une pluie de lave, l'Homme s'était suicidé
Et seule, Monya pleurait, son bon père en étreinte.

Ses larmes s'écoulaient, aux oranges reflets
Mais elle reprit confiance, en une sainte espérance
Empruntant la spirale du temps qui s'écoulait
Pour le salut du monde, elle mérite révérence.

Le sourire des enfants, la plus pure des merveilles
Des histoires de Yoko qu'ils lisent près du saule
Ou cachés dans leur lit, les tenant en éveil
Valent mieux que la télé et ses stupidités.




30 juin 2011 - 23h30

Ca m'a pris ce soir... je voulais relancer le jeu des poésies dans la section "membres", et au lieu de m'y appliquer, mes rêves m'ont mené vers cette petite histoire. J'espère que Yoko et Petrushka apprécieront ce poème dédié à leurs deux plus majestueux oiseaux, que l'on aime tant.

(vous allez lire la version telle que je l'ai composée. Si vous voulez la lire plus aisément, formatée sous forme d'alexandrins, allez un peu plus bas).

Le Tsar et le Colibri

Dans les vallées d'Ecosse
Un Tsar rendait visite
D'une allure bien véloce
A une amie de l'Aube.

Le prince était superbe
Virevoltait dans l'air
Puis se posa dans l'herbe
Scintillant de lumières.

Le climat était doux
Pour le noble coursier
Il réchauffait son cou
Au loin des steppes glacées.

Ses deux fidèles amies
Yoko et Emilia
Couraient dans la prairie
Heureuses de le voir là !

Mais quelque chose manquait
Au Tsar si bien choyé
Son regard se perdait
Au-delà de leurs joies.

Il se réjouissait
De les voir piloter
Mais en lui se disait
Qu'un être lui manquait.

- - -

Dans les plaines helvètes
Un Colibri veillait
Et espérait peut-être
Qu'on le réveillerait.

L'oiseau était bien beau
Mais triste et sans Yoko...
Et chaque jour il rêvait
Qu'ensemble ils voleraient.

Puis un soir il se dit
En une belle pensée
Que oui! sa volonté
Serait réalité !

Sans attendre le matin
Et ses perles rosées
Hors de sa cage fermée
Il pointa donc son nez

Et se fit tout petit
Pour ne pas faire de bruit
Et ne pas réveiller
Les gens de la vallée.

La piste souriante
L'attendait toute pimpante
Et de ses belles ailes
Il salua la voie !

Le Colibri joyeux
Au dessus des montagnes
Voltigeait dans les cieux
Direction la Bretagne,

Il n'avait qu'une hâte :
Retrouver sa maîtresse
Sa douce et belle pilote
Qui lui manquait sans cesse.

Ses réacteurs puissants
Jusqu'au bout le menèrent.
Dans un superbe élan
Il survola la mer,

Et au bout d'un moment
Arriva en Ecosse
D'une allure bien véloce
Mais tout à fait content.

Il descendit tout près
D'un château bien connu
Car Yoko y vivait,
Il l'avait reconnue !

Mais au dernier virage
Avant de se poser
Le Colibri s'engage
Au dessus du verger

Et regarde stupéfait
Un oiseau si bien fait
Qu'il en reste bec bée
Et manque de s'écraser !

Fort heureusement il sut
En une belle cabriole
Passer bien au-dessus
Des ruches en alvéoles,

Et en deux gestes adroits
Se posa sans dégâts
Tout près du bel oiseau
Posé tout près de l'eau.

Le Colibri tout fin
Etait bien fatigué
Mais sans oser parler
Regardait son voisin :

Ses ailes repliées
Son museau effilé
Donnaient une prestance
au Tsar tout en puissance

Mais lorsque celui-ci
Voyant le colibri
Se poser en héros
Il songea en ces mots :

"La belle demoiselle
Qui me vient dans le ciel
Me semble bien tonique
Et surtout magnifique".

Ce fut le coup de foudre !
Le Tsar la regardait,
Le Colibri rêvait.
Pas la peine d'en découdre :

Ils s'aimaient d'amour tendre
Et ne purent plus attendre
pour dans un geste frêle
se toucher le bout d'aile !

Yoko et Emilia
N'en croyaient pas leurs yeux
Et se dirent toutes deux
Que le rêve était là.

Le Tsar et Colibri
Firent un très beau voyage
Après leur beau mariage
Sans doute très réussi

Et dans un rêve du soir
Au-dessus du lac noir
Regardant les étoiles
Nos deux amours volent.


Atlas.




30 juin 2011 - 23h40

... des vers de 6 pieds c'est un peu difficile à lire, alors je vous ai collé les vers deux à deux pour faire des alexandrins. Mais du coup ça ne rime plus trop bien vu que certaines rimes se retrouvent au milieu des vers. A vous de me dire si vous préférez la version "6" ou la version "12", le texte restant le même. Moi, je préfère celle-ci !


Le Tsar et le Colibri


Dans les vallées d'Ecosse un Tsar rendait visite
D'une allure bien véloce à une amie de l'Aube.
Le prince était superbe, virevoltait dans l'air
Puis se posa dans l'herbe, scintillant de lumières.

Le climat était doux pour le noble coursier ;
Il réchauffait son cou au loin des steppes glacées.
Ses deux fidèles amies Yoko et Emilia
Couraient dans la prairie heureuses de le voir là !

Mais quelque chose manquait au Tsar si bien choyé :
Son regard se perdait au-delà de leurs joies.
Il se réjouissait de les voir piloter
Mais en lui se disait qu'un être lui manquait.

---

Dans les plaines helvètes un Colibri veillait
Et espérait peut-être qu'on le réveillerait.
L'oiseau était bien beau mais triste et sans Yoko...
Et chaque jour il rêvait qu'ensemble ils voleraient.

Puis un soir il se dit en une belle pensée
Que oui ! sa volonté serait réalité !

Sans attendre le matin et ses perles rosées
Hors de sa cage fermée il pointa donc son nez
Et se fit tout petit pour ne pas faire de bruit
Et ne pas réveiller les gens de la vallée.

La piste souriante l'attendait toute pimpante
Et de ses belles ailes il salua la voie !
Le Colibri joyeux au dessus des montagnes
Voltigeait dans les cieux direction la Bretagne.

Il n'avait qu'une hâte : retrouver sa maîtresse
Sa douce et belle pilote qui lui manquait sans cesse.
Ses réacteurs puissants jusqu'au bout le menèrent.
Dans un superbe élan il survola la mer,
Et au bout d'un moment arriva en Ecosse
D'une allure bien véloce mais tout à fait content.

Il descendit tout près d'un château bien connu
Car Yoko y vivait, il l'avait reconnue !

Mais au dernier virage avant de se poser
Le Colibri s'engage au dessus du verger
Et regarde stupéfait un oiseau si bien fait
Qu'il en reste bec bée et manque de s'écraser !

Fort heureusement il sut en une belle cabriole
Passer bien au-dessus des ruches en alvéoles,
Et en deux gestes adroits se posa sans dégâts
Tout près du bel oiseau posé tout près de l'eau.

Le Colibri tout fin était bien fatigué
Mais sans oser parler regardait son voisin :
Ses ailes repliées, Son museau effilé
Donnaient une prestance au Tsar tout en puissance.

Mais lorsque celui-ci, voyant le colibri
Se poser en héros, il songea en ces mots :
"La belle demoiselle qui me vient dans le ciel
Me semble bien tonique et surtout magnifique".

Ce fut le coup de foudre !
Le Tsar la regardait. Le Colibri rêvait.
Pas la peine d'en découdre :

Ils s'aimaient d'amour tendre et ne purent plus attendre
pour dans un geste frêle se toucher le bout d'aile !
Yoko et Emilia n'en croyaient pas leurs yeux
Et se dirent toutes deux que le rêve était là.

Le Tsar et Colibri firent un très beau voyage
Après leur beau mariage sans doute très réussi
Et dans un rêve du soir au-dessus du lac noir
Regardant les étoiles nos deux amours volent.

Atlas, pour Yoko Tsuno.
Édité 4 fois - Dernière édition: 30/06/2011 à 23:59 Par Atlas.

Emilia
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 433
Inscrit(e) le: 06 janvier 2006
Imprimer Permalien vendredi 1er juillet 2011 à 11:01  
Merci Atlas pour ce gentil poème plein de tendresse...
Merci d'y avoir consacré autant de temps...
Bisou
Emilia
image


Visiter son site

Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien vendredi 1er juillet 2011 à 14:42  
De rien Emilia, c'est que ça m'a fait plaisir de l'écrire. Et puis aussi c'est pour te remercier à ma façon de tout le temps que tu passes, toi aussi, pour nous faire rêver ! smiley sg23gsalutg23g.gif


cehel2
starsj4.png
Forge du Vulcain


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3684
Inscrit(e) le: 22 mai 2006
Imprimer Permalien dimanche 3 juillet 2011 à 19:13  
Félicitation Atlas pour cette poésie. Je l'aime beaucoup !
Édité 1 fois - Dernière édition: 03/07/2011 à 19:25 Par cehel2.

"Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense."
(Christian Bobin)

E-mail Anti-spam AIM

Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien jeudi 25 août 2011 à 22:00  
Je ne passe plus très souvent,
Mais c'est passionnément
Que ce soir sur le lit
Tranquillement je t'écris.

Yoko, ne t'en fais pas,
Tes amis, tes fans sont là
Même si l'éloignement
Nous fait fuir l'écran,
Chaque jour en pensée
Tu sais nous égayer,
Et nous n'oublions pas
Je peux te le promettre
Tes périples de maître
Tant ici que là-bas.

Nous étions jeunes, nous étions vieux,
Mais un jour, une nuit,
Pour chacun d'entre-nous,
A pas de loup
Tu es venue dans nos vies
Egayer nos pensées
Mettre un baume tout doux
Et même nous révéler
Tes valeurs, tes idées.

Jeune fille de papier,
Sachant nous envoûter !
Quelque page que l'on lise
Tu prends vie, tu respires
A chaque page qui glisse,
Que l'on tourne. Sourire.

C'était un petit mot
Juste pour te dire merci
Chacun de nous te dit
Un grand salut, Yoko !
Édité 1 fois - Dernière édition: 25/08/2011 à 22:01 Par Atlas.

Emilia
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 433
Inscrit(e) le: 06 janvier 2006
Imprimer Permalien jeudi 25 août 2011 à 23:47  
Merci Atlas pour cette tendresse à laquelle Yoko est sensible... Elle vous remercie surtout d'être là et de lui garder votre confiance...
Édité 1 fois - Dernière édition: 25/08/2011 à 23:48 Par Emilia.

image


Visiter son site

cehel2
starsj4.png
Forge du Vulcain


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3684
Inscrit(e) le: 22 mai 2006
Imprimer Permalien samedi 27 août 2011 à 11:15  
Félicitation Atlas pour ce très beau poème !
"Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense."
(Christian Bobin)

E-mail Anti-spam AIM

frac
stars7.png
Porte des Âmes


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 529
Inscrit(e) le: 19 janvier 2007
Imprimer Permalien mercredi 18 janvier 2012 à 10:25  
Bon allez, tant pis, je me lance... et surtout j'ose.

Yole dans la tourmente, ton
Orient brille sans se ternir
Kayak dans le torrent, ton
Oeil observe sans frémir

Toujours fut prévenante
Simplement est charmante
Utopie Vinéenne,
Noël de nos hivers,
Oasis de nos déserts.

frac

PS : juste un petit rappel pour une meilleure compréhension, l'orient est l'éclat d'une perle et l'utopie est un gouvernement idéal.
Si tu te frappes la tête contre une cruche et que ça sonne creux, n'en déduis pas forcément que c'est la cruche qui est vide...

Visiter son site

Onago
starsj1.png
Archange de Vinéa


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1395
Inscrit(e) le: 22 novembre 2010
Imprimer Permalien jeudi 19 janvier 2012 à 08:42  
Frac,

tu as bien fait de te lancer: c'est joli et fort à propos.
I asked of life: “What have you to give me? The answer came: “What have you to offer?”

cehel2
starsj4.png
Forge du Vulcain


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3684
Inscrit(e) le: 22 mai 2006
Imprimer Permalien mercredi 25 janvier 2012 à 10:10  
J'aime beaucoup, Frac !


"Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense."
(Christian Bobin)

E-mail Anti-spam AIM

MICH
starsj1.png
Archange de Vinéa


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1281
Inscrit(e) le: 21 novembre 2011
Imprimer Permalien lundi 30 janvier 2012 à 17:11  
Yack velu.
Ours mal léché.
Koala la sagesse.
Okapi rieur.

Tigre téméraire.
Serpent malicieux.
Urodèle baveur.
Narval habile.
Oui,tous ces louveteaux en cette année 72 avaient la tête ailleurs.Leur Akila vénérée passait au second rang.Ils avaient découvert une nouvelle cheftaine au détour des pages de leur hebdo favori.Et de leurs sous-bois habituels ils savaient déjà que pour longtemps elle allait leur faire vivre leurs plus belles aventures.Autre part..loin..loin..
Que la force soit avec vous.....à jamais.

"Quand au bout de la nuit,j'entrevois la flamme d'une amitié,je vole m'y brûler les ailes"
(Yoko)

Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien dimanche 14 octobre 2012 à 00:57  
Je me permets de recopier ici les quelques lignes que j'ai écrites ailleurs sur le forum, qui sont plus à leur place sous cette section.


Il suffit de…

Je ne suis qu'un enfant
Qui a durant sa vie
Rêvé le plus souvent
D'aventures jolies,
De voyages dans le vent
Et parfois de magie.

Pour parcourir le monde,
Réaliser mes rêves,
Rouler la tête au vent
Ou sauter d'un avion
J'ai dû savoir attendre
Mais c'est toujours sans trêve
Et sans cesser d'apprendre
Que mes choix m'ont guidé
Vers une réalité
Qui n'était plus un rêve !

La PATIENCE est sagesse,
La PASSION est ivresse,
La CONFIANCE est vertu,
Tous trois d'ESPOIR vêtus :
Telle est donc la recette
A la bonne franquette
Que je vous ai donc faite
(Et dont je me délecte...
En esthète helvète !)

VIP ? Que nenni !
Je ne suis qu'un enfant
Qui a fait de sa vie
Des choses le plus souvent
Merveilleuses et jolies
En prenant bien le temps
De savourer l'instant,
Et de faire la magie
Pour que le temps présent
Reste aussi croustillant
Qu'un morceau de biscuit.

Je crois que comme Yoko,
Emilia ou Khany,
Il faut se lever tôt
Et dévorer la VIE :
C'est elle qui vous construit
Il faut donc croire en elle,
Et elle vous le rendra
En vous offrant des ailes
Ce qui vous permettra
D'accomplir des merveilles.

Me voilà donc ce soir
La tête remplie d'étoiles
Qui filent dans le noir
En peignant une toile
Oû volent des avions,
Oû Yoko nous sourit,
Oû Raspoutine frémit...
Le mystère s'épaissit !

...Bonne nuit !

(En dédicace à Emilia et Yoko pour leur dernier album smiley sg3bgg29g.gif )

MICH
starsj1.png
Archange de Vinéa


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1281
Inscrit(e) le: 21 novembre 2011
Imprimer Permalien dimanche 14 octobre 2012 à 09:55  

Jolie réponse qui me permet de découvrir tes autres poemes.
Tu es doué.
Franchement!
Que la force soit avec vous.....à jamais.

"Quand au bout de la nuit,j'entrevois la flamme d'une amitié,je vole m'y brûler les ailes"
(Yoko)

Atlas
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 414
Inscrit(e) le: 27 mai 2011
Imprimer Permalien dimanche 14 octobre 2012 à 11:10  
Le soir au creux de l'oreille...

Ne le dis à personne :
C'est Angéla, le soir
Qui prend son téléphone
Ou bien qui vient me voir
Pour souffler à l''oreille
Ces mots et ces merveilles
Qui se retrouvent ici
Couchés sur cette page
Sans vraiment que je sache
Qui les a donc écrits.

Je suis la plume
Mais Angéla
Au clair de lune
Écrit pour moi.

Au matin, je me dis
Comme c'est curieux en fait :
Je n'ai jamais écrit
Ailleurs que dans ma tête.
Toute ma vie durant
Je n'ai pas composé
De poèmes d'antan
Sauf qu'ici j'ai osé !

C'est peut-être Rosée
Qui allant se coucher
Chaque soir, bien bordée
Raconte à sa poupée
Ses rêves d'amitié,
Un message à passer.

Chaque soir loin des gens
Angéla ouvre tout grand
Ses ailes et ses oreilles
Pour écouter Rosée
Avant qu'elle n'ait sommeil
Et vient me raconter
Tout ce qui s'est passé
Pour que je puisse coucher
Toutes ces belles pensées.

Je suis la main
Que Rosée tient
Et guide si bien
Dans le lointain

Mais alors donc ? A y songer,
C'est donc ainsi, mon cher Roger
Que toi aussi sur le papier
Ta main experte glisse et esquisse
Ces beaux messages d'amitié
Sans fatiguer
Sans t'arrêter
Sans te lasser

Merci du fond du coeur

Pour Angéla et Rosée du Matin smiley sg3bgg29g.gif

cehel2
starsj4.png
Forge du Vulcain


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3684
Inscrit(e) le: 22 mai 2006
Imprimer Permalien dimanche 14 octobre 2012 à 13:56  
Atlas, tes textes sont émouvants... Tu es un bon auteur ! J'aime particulièrement les deux derniers paragraphes "d'Il suffit de". smiley s1g3agbjg3ag.gif (à suivre...)



Édité 1 fois - Dernière édition: 14/10/2012 à 13:57 Par cehel2.

"Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense."
(Christian Bobin)

E-mail Anti-spam AIM

Emilia
stars6.png
Titan


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 433
Inscrit(e) le: 06 janvier 2006
Imprimer Permalien dimanche 14 octobre 2012 à 17:09  
Oh! lala, Atlas...
Si les songes naissent avec la nuit, ta poésie y fleurit...

Merci pour ce témoignage de tendresse Que ce soit envers nous et à l'égard du travail de Roger...

Bisous de nous tous et une lélèche de Raspoutine
image


Visiter son site

poésie et acrostiches  [113 réponses]



puce Index du Forum  » Forum Yoko Tsuno